Crédit immobilier : les taux baissent pour tous les profils, mais les durées d’emprunt augmentent

Les taux des crédits ont continué à baisser en février, et ce pour tous les profils d’emprunteurs. Néanmoins les durées d’emprunt s’allongent fortement. La part des crédits de plus de 20 ans n’a jamais été aussi élevée.

Les taux moyens des crédits immobiliers octroyés par les banques ont à nouveau baissé le mois dernier, pour atteindre en moyenne 1,14%

Les taux des crédits immobiliers reculent continuellement depuis juillet, et frôlent les planchers constatés à la fin de 2019, période durant laquelle les taux des crédits immobiliers octroyés se sont établis en moyenne à 1,11%.

Si les profils les plus aisés, gagnant plus de trois le SMIC sont les principaux bénéficiaires de cette baisse des taux des crédits immobiliers, les ménages les moins fortunés – et c’est une nouveauté – profitent là aussi de ces conditions plus que favorables. A la différence de ce qui s’est constaté en janvier, tous les groupes d’emprunteurs bénéficient maintenant du mouvement de baisse des taux,.

Les 25% d’emprunteurs affichant les plus faibles revenus et apports ont ainsi profité d’un recul de 7 points de base depuis décembre sur 15, 20 et 25 ans.

Malgré un relâchement en décembre dernier, permettant aux établissements d’augmenter le taux d’endettement jusqu’à 35%, il est toujours délicat pour nombre de foyers – notamment les moins favorisés – d’emprunter.

Surtout que l’apport nécessaire à la concrétisation des projets s’est lui aussi imposé comme une condition sine qua non et doit au moins couvrir les frais annexes à l’achat du bien.




Favoriser l’accession à la propriété des jeunes

Favoriser l’accession à la propriété des jeunes, c’est l’objectif des nouvelles mesures sur le crédit immobilier. En effet, les autorités financières françaises ont assoupli les conditions d’accès au crédit immobilier qui avaient été durcies par le Haut Conseil à la Sécurité Financière en Décembre 2019.

Désormais, pour un crédit immobilier on peut à nouveau s’endetter sur 27 ans, et non plus sur 25, et le montant des remboursements peut atteindre 35% des revenus mensuels, et non plus 33%

Plus fort encore, nos partenaires bancaires sont désormais incités à accepter même des demandes de crédit immobilier ne respectant pas ces critères, au maximum pour 20% des dossiers

L’idée est bien sûr de permettre à ceux qui sont un peu justes côtés revenus, les jeunes en particulier, de parvenir malgré tout à acheter leur logement.

 Ils avaient été quasiment exclus du marché du crédit immobilier par les banques.




Crédit immobilier : assouplissement des critères d’octroi en 2021

Le Haut Conseil à la Sécurité Financière lâche du lest pour 2021, sous conditions

A partir du 1er janvier prochain, les règles vont changer et s’assouplir pour les crédits immobiliers. 

Dès ce début d’année 2021, la limite de 33 % de taux d’endettement va passer à 35 %. Certes, le nouveau plafond reste sensiblement similaire mais cette augmentation va permettre de débloquer certains dossiers. 

Les emprunteurs vont donc pouvoir enfin concrétiser leur projet d’investissement immobilier.

Quant à la durée d’endettement maximum pour un crédit immobilier, elle va passer de 25 ans à 27 ans. Ces deux années supplémentaires sont un atout pour les ménages qui optent pour des emprunts de très longues durées. 

Bien souvent, il ne s’agit pas d’un choix mais d’un moyen d’avoir une mensualité supportable pour un ménage. Avec les taux faibles toujours d’actualité, et le PTZ selon le cas, unprêt sur 25 ans ou plus n’est plus si onéreux qu’auparavant (hors assurance).

Enfin, les banques obtiennent un peu de lest en ce qui concerne le volume de dérogation. Ainsi, les dérogations pourront concernés jusqu’à 20 % des financements contre 15 % auparavant. C’est-à-dire qu’un dossier sur cinq pourra s’affranchir des contraintes dictées par le HCSF. Ces dérogations doivent davantage concerner les dossiers des primo-accédants.

A noter, le Haut conseil compte rendre ces mesures contraignantes par la loi durant l’été 2021. Ces dispositions de donner un caractère juridique aux recommandations, et donc obligatoire, étaient déjà évoquées il y a an maintenant, mais sans suite. Cette fois-ci, face au constat que toutes les banques n’avaient pas appliqué les recommandations durant 2020, le son de cloche a changé.

Ce qu’il faut retenir à partir du 1er janvier 2021 pour les crédits immobiliers :

  • Le taux d’endettement maximal passe à 35 %,
  • Les emprunts immobiliers pourront courir sur 27 ans,
  • Les banques peuvent déroger à ces règles pour 20 % des dossiers.




Crédits Immobiliers – Info PTZ 2022

Le PTZ a été prolongé jusqu’en 2020

Les députés adoptent la prorogation du prêt à taux zéro

Dans le cadre du projet de loi de finances, les députés ont adopté un amendement prolongeant le PTZ.

Cet amendement prévoit, en outre, de prendre en compte des revenus plus récents pour le calcul de cette aide.

(BFM Immo) – Les députés ont adopté la prorogation d’une des principales aides à l’achat d’un logement avec le concours d’un crédit immobilier , le prêt à taux zéro (PTZ), jusqu’à fin 2022, lors de l’examen du projet de loi de finances 2021. Le gouvernement avait renvoyé la prolongation de cette aide qui devait expirer fin 2021, au débat sur le futur budget, et c’est par un amendement présenté par ses soins que la prolongation du PTZ a été actée par les députés.

L’amendement gouvernemental n°II-3516 sur le prêt à taux zéro prévoit par ailleurs de prendre en compte pour le calcul de cette aide « une base de ressources plus récente », a souligné la ministre déléguée au logement Emmanuelle Wargon.
Les revenus de l’année de l’émission de l’offre de prêt plutôt que les revenus de l’année N-2″ seront pris en compte, précise le texte. En effet, aujourd’hui, pour un prêt à taux zéro contracté en 2020, la banque regarde vos revenus de l’année 2018. Avec cette réforme, il s’agirait de prendre en compte les revenus de l’année d’émission, soit dans notre exemple ceux de 2020.

L’amendement précise que cette évolution sur la prise en compte des revenus ne s’appliquera qu’aux prêts conclus à compter du 1er janvier 2022.

Le PTZ s’adresse aux particuliers qui achètent leur propre logement, et permet de solliciter des crédits immobiliers en partie sans intérêt auprès des banques.




Qu’est-ce que le regroupement de crédit ?

 Le regroupement de crédits, ou rachat de crédits, est une opération financière permettant de ­restructurer ses crédits à la consommation, immobilier, renouvelables… Faire un regroupement de crédits consiste à réunir tous ses prêts en un seul, aboutissant à une seule mensualité inférieure.

Pourquoi faire un regroupement de crédits ?

Cette démarche a différents buts :

  • Alléger vos mensualités et retrouver une situation budgétaire équilibrée

Le regroupement de tous vos crédits en une mensualité unique et plus basse que vos actuelles, grâce à nos conseillers experts vous permet de retrouver une situation financière saine ainsi qu’un reste à vivre plus confortable.

  • Financer de nouveaux projets sans alourdir votre budget

Le rachat de crédits s’avère être une solution sur-mesure pour vous accompagner dans la réalisation de vos nouveaux projets et le retour à l’équilibre de votre budget. En vous proposant des solutions de financement adaptées à vos problématiques financières et en mettant à votre disposition une trésorerie complémentaire, vous pourrez réaliser vos projets tout en gardant une parfaite maitrise de votre budget.

Une trésorerie supplémentaire avec le regroupement de crédits

Le regroupement de crédits vous permet également de disposer d’une enveloppe de trésorerie libre d’utilisation. Cette trésorerie vous sera mise à disposition pour concrétiser d’éventuels projets (rénovation, remplacement de chaudière, voyage, voiture…) ou simplement vous prémunir face à des dépenses imprévues.

Pour quels types de prêts ?

Le rachat de crédits s’adresse à tous les types de prêts qu’ils soient immobiliers, renouvelables ou à la consommation.

L’intérêt d’un regroupement de crédits est de réduire le montant total mensuel alloué à vos mensualités de prêts et de le concentrer sous une seule ligne de crédit facilitant ainsi la gestion de votre budget.

Vous pouvez ainsi regrouper vos crédits à la consommation et vos crédits immobiliers en une seule ligne de crédit, ou choisir de ne regrouper que vos crédits à la consommation selon vos besoins.




Crédit Immobilier, Jusqu’à quand pouvez-vous profiter d’un PTZ 2020 ?

Si vous avez un projet d’achat d’appartement neuf ou de construction en cours financés par un crédit immobilier sur la Corse soit en zone A (Ajaccio Porto Vecchio et Bonifacio) ou dans toutes autres communes de la zone B1 comme celles de l’agglomération Bastiaise Calvi ile Rousse Propriano ou en zone B2 pour les autres C, il faut que votre offre de prêt soit émise par la banque avant le 31 décembre 2020 pour pouvoir profiter du PTZ.

Problème : l’offre de prêt d’un crédit immobilier avec un PTZ n’est que la conclusion d’un long processus…

Pour avoir une chance d’intégrer un PTZ « version 2020 », un dossier de crédit immobilier doit être ficelé et déposé à la banque avant novembre !

Chaque banque à sa date limite en fonction des délais d’étude de dossiers 

Certains établissements n’acceptent plus les demandes de crédit immobilier avec PTZ dès le début novembre

En outre les banques sont saturées, en cette période de la COVID 19 : un dépôt de dossier mi-novembre est un grand maximum 

Plus concrètement, si vous avez un projet financé par un crédit immobilier en Corse, il est temps de le finaliser si vous comptez profiter du « PTZ 2020 ».

Nos experts sont mobilisés pour vous permettre efficacement d’y parvenir

Alors ne perdez plus de temps contactez nous Agence Ymanci Corse 04 95 48 22 80 mail – agence.bastia@ymanci.fr tél 04 95 48 22 80




Prêt patronal : La bonne nouvelle de 2020 !!!!

Le prêt employeur passe de 20 000 € à 40 000 € et son taux passe à 0.50%

Le prêt patronal ou prêt Action Logement (plus communément connu sous le terme prêt employeur) est un prêt d’aide à l’accession. 

Ce prêt employeur est un complément de votre crédit immobilier pour le financement de l’acquisition ou la construction de votre résidence principale à des conditions souples et avantageuses. 

Comment est attribué le prêt patronal ?

Chaque année en France, les entreprises du secteur privé et du secteur agricole de plus de 50 salariés versent leur PEEC (participation des employeurs à l’effort de construction) à un organisme collecteur, Action Logement (ex 1  % patronal).  

En contrepartie, Action Logement permet aux salariés des entreprises assujetties de faciliter leur accès à la propriété grâce au prêt patronal en complément de leur crédit immobilier principal

Comment fonctionne le prêt patronal ?

Pour vous aider à concrétiser votre projet de construction ou d’acquisition de votre résidence principale, Action Logement propose un prêt à faible taux d’intérêt. 

Ce prêt accession permet de financer un grand nombre d’opérations pour un montant maximum de 40 000 € dans la limite de 40 % du coût total de l’opération (sauf pour les opérations de vente HLM où le montant est de 40 000 €). 

Proposée courant septembre 2020, l’offre de prêt Action Logement (également connue comme le prêt employeur) dispose de conditions plus avantageuses :  faible taux d’intérêt, grand nombre d’opérations finançables.

Proposée courant septembre 2020, l’offre de prêt Action Logement (également connue comme le prêt employeur) dispose de conditions plus avantageuses :  faible taux d’intérêt, grand nombre d’opérations finançables. L’offre de prêt a également été simplifiée et ne dépend plus de la zone géographique où se situe votre résidence principale. 

Que finance le prêt patronal ?

Adapté à vos besoins, le prêt Action Logement vous aide à financer en complément de votre crédit immobilier vos opérations de : 

  • Construction 
  • Acquisition d’un bien immobilier neuf ou ancien, avec ou sans travaux, à titre de résidence principale 

Qui sont les bénéficiaires du prêt Action Logement ?

Pour pouvoir bénéficier du prêt accession, vous devez être salarié(e) ou préretraité(e) d’une entreprise du secteur privé non agricole de 10 salariés et plus. 

Prêt patronal : priorité aux primo-accédants  

 Est considéré comme primo-accédant, une personne ou un couple n’ayant pas été propriétaire d’une résidence principale les deux dernières années. Parmi les salariés éligibles, les primo-accédants sont prioritaires. 

Autre priorité, les ménages aux revenus modestes.  80 % des ménages bénéficiaires du prêt patronal doivent avoir un revenu fiscal de référence inférieur aux plafonds de ressources applicables au logement intermédiaire définis à l’article R.302-27 du CCH.  

Vous êtes salarié(e) du secteur agricole ? Vous pouvez bénéficier du prêt agri-accession. 

Quel est le montant du prêt patronal ?

Le montant du prêt accession est de 40 000 € maximum dans la limite de 40 % du coût total de l’opération 

Le taux d’intérêt nominal annuel est très attractif, il s’agit d’un taux fixe à 0,5 % (hors assurance obligatoire). 

La durée de prêt est libre, dans la limite de 25 ans. 

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.  

Comment obtenir le prêt patronal ?

  •  En vous rapprochant des services d’action logement
  • Ou bien en faisant appel à nos experts en crédit immobilier qui vous accompagneront dans le financement de votre opération immobilière




Dispositif « Denormandie » pour l’investissement locatif dans l’ancien

Qu’en est-il pour la Corse ?

Le dispositif d’incitation fiscale dit « Denormandie » vise les opérations réalisées entre le 1er janvier 2019 et le31 décembre 2022 et a pour objectif d’inciter les investisseurs à acheter et améliorer des logements anciens dans certaines villes (en déclin démographique, en cas de dégradation du parc de logements anciens ou de fuite des activités commerciales en périphérie…). Il s’agit d’une extension du dispositif Pinel déjà en place.

Les opérations éligibles

  • Les logements situés dans les communes signataires d’une convention d’Opération de revitalisation du territoire (ORT) ;
  • les logements situés dans des communes où les besoins de réhabilitation de l’habitat sont identifiés, notamment les villes qui ont signé des conventions dites « Cœur de ville » ou dans les communes qui mettront en place une opération de revitalisation de leur territoire ; 
  • les opérations réalisées dans des communes ayant été couvertes par un CRSD dans les huit années précédant l’investissement.
  • 3  communes sont éligibles au dispositif Ajaccio Bastia  et Propriano

Pour pouvoir bénéficier du dispositif, l’investisseur doit : 

  • acheter soit avec un crédit immobilier ou au comptant un logement ou un local à transformer en logement (bureaux, hangar…), dans les territoires où les besoins sont identifiés, notamment les villes qui ont signé des conventions dites « Cœur de ville » ou dans les communes qui mettent en place une Opération de revitalisation de leur territoire (ORT) ; et
  • effectuer des travaux qui doivent représenter 25 % du coût total de l’opération (travaux + prix d’acquisition + honoraires de notaire + commissions versées aux intermédiaires + droits d’enregistrement + taxe de publicité foncière.). Ces travaux doivent améliorer la performance énergétique du logement (obtention a minima de l’étiquette énergétique E après travaux). Ces travaux peuvent avoir été réalisés avant l’achat par le vendeur.

Les travaux doivent :

  • soit améliorer la performance énergétique d’au moins 30 % (20 % en habitat collectif) ;
  • soit correspondre à deux des cinq types de travaux suivants : la rénovation des murs, des toitures, des fenêtres, le changement de chaudière, le changement de production d’eau chaude

Exemple

  • Pour une opération dont le coût total s’élève à 150 000 € (prix d’acquisition + coûts des travaux + honoraires de notaire + commissions versées aux intermédiaires + droits d’enregistrement + taxe de publicité foncière), le montant des travaux doit être supérieur ou égal à 37 500 €.

  • Mettre le bien en location pendant 6, 9 ou 12 ans à un loyer plafonné. Le bailleur bénéficie d’une réduction d’impôt calculée sur la totalité de l’opération. Cette réduction varie de 12 à 21 % en fonction de la durée de la mise en location du bien. Si le bien est loué pendant six ans, la réduction est de 12 %18 % pour un bien loué neuf ans et 21 % pour un bien loué douze ans

Plafond de loyers

Les loyers ne peuvent pas être fixés au-delà des plafonds suivants (2020) : 

Zone A Ajaccio 12,95 €
Zone B1 Bastia et Propriano 10,44 €
Plafonds de loyer au m² en Corse

Plafonds de ressources

Pour 2020, les ressources des locataires ne doivent pas dépasser :

Composition du foyer locataire Zone A Zone B
Personne seule 38 465 € 31 352 €
Couple 57 489 € 41 868 €
Pers. seule ou couple ayant 1 pers. à charge 69 105 € 50 349 €
Pers. seule ou couple ayant 1 pers. à charge 82 776 € 60 783 €
Pers. seule ou couple ayant 1 pers. à charge 97 991 € 71 504 €
Pers. seule ou couple ayant 1 pers. à charge 110 271 € 80 584 €
Majoration par pers. à charge suppplémentaire + 12 286 € +8 990 €




Juillet 2020 après le confinement comment se porte le marché du crédit immobilier en Corse ?

Malgré quelques hausses durant ces derniers mois, le confinement n’aura finalement pas eu de grandes conséquences sur les taux des crédits immobiliers. A tel point qu’à la fin du premier semestre 2020, les taux des crédits immobiliers restent attractifs en Corse.

Marqué par deux mois de confinement, le marché de l’immobilier termine le premier semestre sur une note optimiste.

Une chose est sûre : pour l’instant, il n’y a pas de remontée des taux des crédit immobiliers en vue, ce qui devrait contribuer à entretenir cette reprise.

La production de crédit immobilier est boostée à la fois par la reprise des transactions et la hausse des demandes de renégociations de prêts. En Corse les taux se stabilisent On assiste même à un retour des taux à 1% sur les durées de 20 ans pour les meilleurs profils.

Cela a pour conséquence une reprise du marché de l’immobilier avec des taux moyens des crédits immobiliers à 1,20 % sur 15 ans, 1,35 % sur 20 ans et 1,60% sur 25 ans. Les marges de négociation sont tout de même amples puisque les meilleurs profils peuvent décrocher 0,75% sur 15 ans, 0.95 % sur 20 ans et 1,22 % sur 25 ans. Les taux restent donc très attractifs et de retour à leur niveau de l’été 2019 en Corse.

Taux attractifs certes, mais progressivement réservés aux meilleurs profils.

Car sous l’effet des recommandations du Haut conseil de stabilité financière (HCSF), les banques sont de plus en plus exigeantes sur le choix de leurs clients. Le HCSF exige depuis fin d’année 2019 que les établissements bancaires respectent la règle d’endettement des 33%, à savoir qu’un ménage n’a pas le droit de consacrer plus d’un tiers de ses revenus nets au remboursement de son crédit immobilier.

Afin de respecter ce ratio, en Corse certaines de nos partenaires bancaires sélectionnent les profils disposant d’un bon apport, et donc d’une épargne. Malgré cela pour les primo-accédants, principalement les plus jeunes, et grâce à nos partenariats bancaires privilégiés il existe encore des solutions de financement pour leur projet immobilier, le tout pour eux c’est de s’appuyer sur l’expertise de nos conseillers.




Coronavirus : le traitement des dossiers de crédit immobilier reprend en Corse

Les banques tournaient au ralenti pendant le confinement, mais elles assurent désormais le traitement des dossiers

La plupart des banques ont traité le stock de crédits immobiliers qu’elles avaient accumulé avant le confinement
En Corse nous constatons un rebond du marché de l’immobilier et donc de la demande de crédits immobiliers mais avec un accès aux agences bancaires toujours compliqués
En ayant recours à nos services cela permet à nos clients des accords de crédit en quelques jours

La tendance des taux des crédits immobiliers légèrement haussière en Corse
Cependant, les conditions de financement se sont légèrement resserrées
La tendance des taux des crédits immobiliers est très légèrement haussière avec des taux moyens de 1,10 % sur 15 ans, 1,30 % sur 20 ans et près d’1,60% sur 25 ans.
De plus, de plus grands écarts entre les emprunteurs sont à prévoir à l’avenir.
Les emprunteurs moins fortunés peuvent obtenir un taux de 2% sur 25 ans, même s’il est encore possible d’obtenir 1.03 % sur 20 ans, pour les meilleurs profils.
Avec des taux d’usure à 2,51%, il arrive de plus en plus fréquemment que des profils à moins de 50 000 euros de revenus annuels ou les seniors soient tout bonnement exclus du marché du crédit immobilier
Le taux d’usure, qui comprend les intérêts du crédit, l’assurance et les frais de dossier et de garantie, est le taux réglementaire au-delà duquel les banques ont interdiction de prêter.