Les taux de crédit immobilier poursuivent leur lente remontée

image_pdfimage_print

A 1,38% en moyenne selon nos partenaires bancaires en Corse  les taux des crédits

immobiliers augmentent pour le troisième mois d’affilée. Le mouvement n’est pas brutal, et le crédit reste historiquement bon marché.

Une page est bel et bien entrain de se tourner pour les particuliers en quête d’un crédit immobilier.Pour le troisième mois consécutif, les taux d’emprunt repartent à la hausse, à 1,38 % en moyenne en janvier, contre 1,34 % le mois précédent (toutes durées confondues et indépendamment du coût des garanties et des assurances ).

Le mouvement n’est pas bien brutal mais reste inhabituel pour les ménages en Corse bénéficiant  depuis la mi-2012 à de très longues périodes de baisse des taux. A noter que cette hausse concerne tous les emprunteurs, qu’ils empruntent sur des durées courtes ou beaucoup plus longues notamment les  ménages jeunes et modestes.

Retour de l’inflation

Comment expliquer cette nouvelle tendance? La progressive remontée de l’OAT10 – le taux auquel la France emprunte à dix ans – n’y est pas étrangère. Encore proche de 0,1 % en septembre dernier,e taux est repassé au-dessus de 1 % à la fin du mois de janvier, pour la première fois depuis décembre 2015. Si les banques observent le coût des emprunts d’Etat à dix ans, c’est qu’il donne une idée du coût d’un placement faiblement risqué sur cette période.

En remontant les taux, les banques indiquent aussi qu’elles cherchent peu à peu juguler les rachats de crédit immobilier.

Les banques  ont longtemps dû jouer le jeu, au risque de perdre leurs clients. Avec la remontée de l’OAT, le moment est tout trouvé pour ralentir la cadence. Enfin, des effets saisonniers peuvent aussi entrer en compte, puisque nous ne sommes qu’en tout début d’année et que les banques consentent habituellement davantage d’efforts au printemps, la haute saison pour les achats de logement.

Reste que, l’emprunt immobilier reste très attractif pour les ménages. Même à 1,38 % en moyenne, le coût du crédit en Corse  se maintient à des niveaux historiquement faibles

les banques peuvent donc toujours se financer à des conditions très attractives. Cela leur permet toujours d’accorder des prêts bon marché, tout en augmentant leurs marges.

Facebookredditpinterestlinkedin